Pour les banquiers

Les comptes clients représentent généralement jusqu’à 40 % du total des actifs d’une entreprise canadienne, et donc l’élément principal du bilan. Et pourtant, moins de 10 000 des 1,1 million d’entreprises d’employeurs canadiennes utilisent des produits d’assurance comptes clients.

Pour les banquiers, cette insuffisance de couverture se traduit par un risque plus élevé pour les prêts de fonds de roulement, réduit la valeur des financements et occasionne des taux d’intérêt plus élevés pour les clients commerciaux, ce qui nuit indirectement à la croissance du chiffre d’affaire. 

De nombreux chefs de la direction, chefs de la direction financière, directeurs de crédit et gestionnaires de risque d’entreprise croient, à tort, que l’assurance comptes clients est réservée aux ventes à l’exportation. C’est inexact et, en présence d’une conjoncture économique sujette à des événements imprévus, malavisé. 

Tout comme une assurance hypothécaire vise à protéger la banque en cas de forclusion, l’assurance comptes clients améliore les garanties sur prêts de vos clients, au cas où les acheteurs canadiens ou étrangers de vos clients ne peuvent s’acquitter de leurs obligations de paiement. Les événements commerciaux imprévus peuvent être l’insolvabilité de l’acheteur, une carence prolongée (à savoir l’incapacité de respecter ses obligations dans les délais parce que la trésorerie est insuffisante) ou encore des perturbations politiques qui entraînent une perte de comptes clients aux livres.

Devenez membre

Pour devenir membre de Assurances Comptes Clients Canada, cliquez ici.

.